ARTICLES

Search
  • Pascal Latouche

3/3 - L’Adaptation Managériale ou “ici et maintenant !”

Updated: Feb 10, 2019



Je vous avais partagé le concept de la “Traduction” et celui du “Travail Institutionnel”. Les articles associés sont disponibles à la fois sur Linked’In et sur mon blog http://www.latouchepascal.com.

Ce concept de la “Traduction” tout comme celui du “Travail Institutionnel”, permettent d’éclairer les interactions d’une part sociales et d’autre part plus institutionnelles. Il s’agissait dans mes précédents articles, de mettre l’emphase sur l’absolue nécessité d’approcher la mise en œuvre de nouveaux dispositifs dans l’entreprise, en ayant une approche à la fois sociale et structurelle.

En effet, l’une des principales contributions de mes travaux de thèse entre 2013 et 2017 fut la suivante : aller au delà de l’approche (académique et managériale) qui consiste à postuler qu’il y a d’une part les structures et d’autre part les Femmes et les Hommes qui les composent. Je fais partie de ceux qui pensent qu’il y a d’abord les Femmes et les Hommes et que ce sont bien ces derniers qui forgent les structures et qui leur donnent du sens (ou non …).

Toutefois, on ne peut nier que les structures, comme des systèmes, vont influer sur les comportements des Femmes et des Hommes. Dès lors, une réflexion essentielle se fait jour : si les Femmes et les Hommes forgent des structures, et que ces dernières les influencent en retour, cela suppose que ces mêmes Femmes et Hommes vont adapter ces structures pour compenser à ces influences.

C’est l’objet de ce bref article (un avant goût) qui touche au troisième et dernier concept que j’ai mobilisé durant mes travaux. Il s’agit de l’adaptation managériale que je vous invite à découvrir, certes dans le cadre du lancement de nouveaux dispositifs d’innovation, mais aussi plus largement.

L’adaptation managériale : qu’est-ce que c’est en bref ? L’analyse de l’adaptation ou de la modification d’un dispositif innovant au sein de l’entreprise vise à éclairer ce qui se passe pendant et après l’adoption. Cette approche a été relativement négligé car il semble que l’innovation notamment dans les dispositifs, fut plus surement appréhendée comme un monolithe dans sa conception, son adoption et son application. Comment a-t-on pu imaginer que l’innovation puisse être figée ? ….

En effet, durant le processus de diffusion/adoption d’un dispositif, il est maintenant avéré que les acteurs vont continuer à affiner, à modifier ce dernier pour stimuler et renforcer son adoption. On parle d’adaptation. D’ailleurs, dans d’autres champs de la Science que ceux des Sciences de Gestion, certains auteurs et chercheurs nous ont proposé l’idée selon laquelle l’adaptation est synonyme de survie …

Par ailleurs, il convient de noter que toute structure et plus généralement toute chose, peut être caractérisée. Adapter revient donc à manipuler des caractéristiques. Dans le cas de nouveaux dispositifs, les acteurs manipulent des caractéristiques, afin de modifier la structure, en somme l’adapter pour faire en sorte qu’elle soit mieux acceptée par la cible visée, et survivre …

Qu’est-ce qu’une caractéristique ? De nombreux auteurs se sont penchés sur les caractéristiques de l’innovation (Downs et Mohr, 1976 ; Rogers, 1983, 1995 ; Mamman, 2009 ; Ansari et al., 2010). Par “innovation”, j’entend l’innovation au sens large, c’est à dire ses différentes expressions (produits ou services, procédés, managériales, …).

En référence notamment à ces travaux, la littérature s’accorde pour classer en deux catégories les caractéristiques d’une innovation. Ceux qui font référence à des caractéristiques intrinsèques et qualités objectives, et ceux qui font référence à des caractéristiques perçues, c’est-à-dire à l’interprétation (subjective) des acteurs. Les caractéristiques que nous propose la littérature sont nombreuses et méritent d’être explorées. Les auteurs ci dessus cités sont des références précieuses et les plus intéressés d’entre vous pourront très certainement consulter leurs écrits.

Ici, le plus important selon moi, est de vous partager LES raisons pour lesquelles l’Adaptation Managériale me semble extrêmement utile à considérer / comprendre, dès lors que l’on prétend vouloir lancer un nouveau dispositif au sein d’une organisation.

Pourquoi le concept de l’Adaptation Managériale est-il important ? Ce concept permet de comprendre les différents types de modifications que peuvent subir (et il s’agit bien du terme « subir ») les structures pour accélérer leur adoption. L’entreprise, par le biais des acteurs, fait subir des changements à la structure elle-même pour l’introduire et la diffuser dans l’organisation.

Ce terme « adaptation » est par ailleurs indifféremment utilisé pour parler des changements opérés dans une organisation pour accueillir le dispositif, que pour parler des changements faits sur le dispositif lui-même pour coller à l’organisation. Il permet notamment d’encapsuler ces notions d’ « ajustement » et d’« alignement » entre le dispositif et le design organisationnel, en agissant sur les caractéristiques du dispositif et de le faire accepter par ses différents stakeholders (parties prenantes).

Comprendre un processus d’adaptation et les facteurs qui l’influencent, présente par ailleurs plusieurs avantages, notamment ceux d’identifier des facteurs clés de succès d’un nouveau dispositif – ou au contraire les raisons d’échec – et de pouvoir conseiller les praticiens sur le type de modifications à apporter.

Traduction, Travail Institutionnel et Adaptation Managériale Mes travaux sur l’adaptation managériale indiquent que le responsable d’un nouveau dispositif peut manipuler les caractéristiques propres à la structure. « Manipuler » ces caractéristiques va autoriser le responsable du dispositif à finalement jouer avec le champ des acteurs à solliciter pour nourrir son environnement, la nature des tâches à accomplir et la structure utile pour mener à bien sa mission.

Cette adaptation en temps réel est une traduction que je qualifie de in situ (situated translation). Tout se passe comme si la manipulation de caractéristiques, autorisait le dispositif à se « traduire in situ », c’est-à-dire à s’adapter afin de mettre en mouvement les mécanismes du travail institutionnel.

En substance et au terme des trois articles consacrés aux concepts permettant d’éclairer l’adoption de dispositifs innovants : l’adaptation managériale est l’expression d’une traduction in situ, via les mécanismes du travail institutionnel. Cette adaptation managériale joue donc un rôle fondamental puisqu’elle permet de faire le lien entre la dimension sociale (Traduction) et la dimension institutionnelle (Travail Institutionnel).

Conclusion C’est en quelque sorte une vision systémique des choses que je vous propose quant à l’adoption de nouveaux dispositifs dans les organisations. Je l’encapsule dans les termes « travail managérial ». C’est un concept systémique très concret qui embarque la Traduction, le Travail Institutionnel et l’Adaptation Managériale.

Les éléments présents dans ce système (structures + personnes) interagissent entre eux et avec la nouvelle structure jusqu’à ce qu’un équilibre se trouve. Seule l’action permet de trouver cet équilibre.

Je vous donne rendez-vous dans quelques semaines … !

12 views

copyright 2018 Pascal Latouche

  • Twitter Clean Grey
  • LinkedIn Clean Grey